"J'ai pris au cinémato une chasse au lasso par des cavaliers indiens. Mais le taureau qu'on chasse est sorti du champ de l'appareil et ne se voit que très peu de temps, mais comme les cavaliers sont nombreux et très curieux, je crois que la vue gardera un certain intérêt pour les Européens"
(lettre de Gabriel Veyre - Guadalajara, 6 nov 1896)

Gabriel Veyre a vu naître le cinéma dans l'éblouissement des premières projections. Embauché par les frères Lumière dès 1896, il parcourt le monde avec son "cinémato" et devient l'un des meilleurs opérateurs, inscrivant plus d'une centaine de vues au catalogue Lumière. En 1901, devenu le photographe et cinéaste officiel du sultan Moulay Abd el Aziz, il tourne les premiers films du royaume marocain. Plus tard, quand apparaît la couleur dans le cinéma des années 30, il est le premier à réaliser un documentaire 16 mm, rendant hommage aux lumières éclatantes du Maroc.