Virtuose de l'autochrome, Gabriel Veyre a dressé un portrait unique du Maroc du début du XXème siècle, un Maroc poétique et légendaire, vibrant de luminosité. Mais le regard qu'il porte sur les gens n'en est pas moins vivant. Les visages des Marocains, saisis dans les rues de Fès ou de Marrakech, offrent à l'objectif de Gabriel Veyre un regard plein de vie et sur ces images, on sent une égalité infinie entre les gens photographiés et celui qui les photographie.